• fratsaintmalo

Oeuvres de miséricorde - 6



Au lendemain de la fête de la Divine Miséricorde, instituée par le Pape Jean-Paul II en l’an 2000, et qui est célébrée chaque année le dimanche après Pâques, nous vous invitons à pratiquer, chaque jour de la semaine, jusqu’à dimanche, ce qu’on appelle « les œuvres de miséricorde ».


Chaque jour, nous en vivrons 2, car il en existe 14, répertoriées par l’Eglise, et que nous avons découvertes ou redécouvertes, à partir du 08 décembre 2015, quand s’est ouverte ce jour-là, à l’initiative du Pape François, « l’année de la Miséricorde ».


La Miséricorde, c’est l’attribut principal de Dieu. La Miséricorde, dont Dieu notre Père est l’expert, et qu’Il nous demande de vivre entre nous, c’est un cœur plein de tendresse qui se penche sur toutes les misères pour apporter, à la personne qui peine et qui souffre, la consolation, la guérison, le pardon et la paix.


Il existe 7 œuvres corporelles et 7 œuvres spirituelles, par lesquelles nous mettons concrètement en œuvre, gratuitement et par amour, la miséricorde divine.


Les œuvres de miséricorde corporelles s’inspirent de ce verset d’Evangile : « Ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25, 40).


Les œuvres de miséricorde spirituelle viennent des premiers moines, qu’on appelle les Pères du désert, qui vivaient à l’écart du monde, et que les chrétiens venaient consulter pour nourrir leur vie spirituelle.


Nous sommes aujourd’hui arrivés au 40ème jour de confinement ! Nous devrions donc être libérés de notre quarantaine, sauf qu’il nous reste encore quelques jours et semaines à patienter avant de sortir de nos maisons !


Les 2 œuvres de miséricorde de ce quarantième jour de confinement, les voici :


Ensevelir les morts


Prier Dieu pour les vivants et pour les morts


Prions aujourd’hui pour tous les défunts, confinés dans le tombeau de la mort, ceux de nos familles et ceux qui ont été emportés par le virus ou pour une autre raison. Que le Christ ressuscité les accueille dans la Maison du Père.


Prions aussi pour toutes les personnes qui travaillent dans ce service d’ensevelissement des morts, spécialement tous les salariés des pompes funèbres.


Prions aussi pour toutes les personnes de nos paroisses qui accompagnent, avec délicatesse, sens de l’écoute et dans l’espérance, les familles en deuil.


Nous pouvons adresser à la Vierge Marie, Notre-Dame Libératrice, cette prière :


Prends en pitié tous nos frères défunts,

spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur.

Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés

afin que s’achève en eux l’œuvre de l’amour qui purifie.

Que notre prière, unie à celle de toute l’Église,

leur obtienne la joie qui surpasse tout désir

et apporte ici-bas consolation et réconfort

à nos frères éprouvés ou désemparés.

Mère de l’Église, aide-nous, pèlerins de la terre,

à mieux vivre chaque jour notre passage vers la résurrection.

Guéris-nous de toute blessure du cœur et de l’âme.

Fais de nous des témoins de l’Invisible,

déjà tendus vers les biens que l’œil ne peut voir,

des apôtres de l’espérance

semblables aux veilleurs de l’aube.

Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints,

rassemble-nous tous un jour,

pour la Pâque éternelle,

dans la communion du Père avec Jésus, le Fils,

dans l’Esprit Saint, pour les siècles des siècles.

Amen.

31 vues