• fratsaintmalo

Le don d'intelligence

Entre Pâques et la Pentecôte, nous sommes invités à prier spécialement l’Esprit-Saint, le don de Dieu qui nous est offert pour vivre, avec joie et dans la confiance, notre vie chrétienne, et pour témoigner, malgré les difficultés, des merveilles de Dieu. Pour cela, nous recevons, à la Confirmation, Sacrement qui complète le Baptême et l’Eucharistie, ce qu’on appelle les « dons de l’Esprit-Saint ». Ils sont nécessaires pour faire de nous des chrétiens « accomplis » qui ont tout ce qu’il faut pour mener à bien leur vie de chrétiens et de disciples-missionnaires à la suite des apôtres, dans l’Esprit de Jésus ressuscité. Il en existe 7, un chiffre qui exprime la plénitude. Nous allons les découvrir, jour après jour, tout au long de la semaine. Ces dons de l’Esprit, c’est le prophète Isaïe, en premier, qui les mentionne dans la Bible : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. (Isaïe 11, 1-4a).


2ème don : le don d’Intelligence

Ce n’est pas l’intelligence « intellectuelle », au sens où on pourrait l’entendre habituellement. Rien à voir avec le Q.I. !


Il s’agit de l’intelligence spirituelle, un don qui nous aide à entrer plus profondément dans le mystère et dans l’intimité de Dieu, à comprendre de l’intérieur la Foi, les Saintes Ecritures, et à distinguer l’erreur de la vérité.


Au-delà des apparences et de l’opinion majoritaire, il fait de nous des chercheurs authentiques de la Vérité.


«Il y a un épisode de l’Évangile de Luc qui exprime très bien la profondeur et la force de ce don. Après avoir assisté à la mort en croix et à la sépulture de Jésus, deux de ses disciples, déçus et accablés, quittent Jérusalem et retournent dans leur village qui s’appelle Emmaüs. Pendant qu’ils sont en chemin, Jésus ressuscité s’approche et commence à parler avec eux, mais leurs yeux, voilés par la tristesse et le désespoir, ne sont pas capables de le reconnaître. Jésus marche avec eux, mais ils sont si tristes et si désespérés qu’ils ne le reconnaissent pas. Mais quand le Seigneur leur explique les Écritures, afin qu’ils comprennent qu’il devait souffrir et mourir pour ensuite ressusciter, leur esprit s’ouvre et, dans leur cœur, l’espérance renaît (cf. Lc 24,13-27). Et c’est cela que l’Esprit-Saint fait avec nous : il nous ouvre l’esprit, il nous ouvre pour que nous comprenions mieux, pour que nous comprenions mieux les choses de Dieu, les choses humaines, les situations, tout. Le don de l’intelligence est important pour notre vie chrétienne. Demandons-le au Seigneur, qu’il nous donne, qu’il donne à chacun de nous ce don pour que nous comprenions, comme il le comprend, ce qui arrive et surtout pour que nous comprenions la parole de Dieu dans l’Évangile. » (Pape François, Catéchèse, Rome, 30 avril 2014).


Père Gaël Sachet