• fratsaintmalo

Homélie du Mercredi Saint



« L’un des Douze » Ainsi commence l’évangile de ce jour. Donc, celui qui va « livrer » Jésus fait partie de ce groupe de fidèles entre les fidèles qui l’ont suivi, qui ont écouté ses paroles, sans toujours les bien comprendre, qui ont été les témoins des guérisons qu’il a accomplies. Ils ont vu, il y a peu, la résurrection de Lazare. Ils ont été les confidents de leur maître qui leur a parlé, à plusieurs reprises, de son intimité avec Dieu ; il leur a même confié les mots qu’ils doivent prononcer pour s’adresser à Lui.


Faut-il, pour autant, « noircir » le tableau et le personnage de Judas ? Sans doute que non … En particulier, à cause du verbe « livrer » que l’on trouve à six reprises dans cette page. Et Jésus lui-même emploie ce mot deux fois. Déjà, dans l’évangile de Marc, Jésus avait dit : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes. » (Mc 9 / 31)


Et le verbe, choisi par les évangélistes ne signifie pas « trahir », mais simplement, « livrer ». Il n’implique nullement l’idée d’infidélité ou de perfidie, mais simplement celle de remettre en main propre. Judas se serait donc borné à « livrer » Jésus aux grands prêtres, comme on remet un prisonnier au tribunal. Mais, c’est ainsi que s’accomplit la mission de Jésus.


« Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne, afin de racheter tous mes frères humains ! »


Merci, Seigneur, pour cette vie que tu continues, tous les jours, à nous donner dans ton Eucharistie et dans nos rencontres avec nos frères (même si elles sont limitées ...) Aide-nous à vivre cette Semaine Sainte particulière, dans le recueillement et dans le partage !

Père Yannick Véron


Télécharger l'homélie


Télécharger l'Evangile