• fratsaintmalo

Homélie du dimanche 22 mars

Mis à jour : mars 25

Retrouvez l'homélie du dimanche 22 mars



« Cela dit, il cracha à terre et, avec la salive, il fit de la boue ; puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle »

Voici l’extrait, dans ce long texte d’Evangile, qui a retenu aujourd’hui mon attention. Juste avant, Jésus affirme : « Je suis la lumière du monde ». Jésus, s’il veut ouvrir les yeux de l’aveugle-né, mais aussi nos propres yeux, c’est pour nous ouvrir à la lumière de la Foi, car ce n’est que dans la lumière de la Foi que nous pouvons accueillir Jésus comme notre Sauveur !

Pour permettre à cet homme d’accueillir la lumière, Jésus fait un geste étonnant : avec sa salive mélangée à la terre, il fait de la boue qu’il applique sur ses yeux. Ce geste renvoie à l’acte créateur, qu’on trouve dans le livre de la Genèse. Le Dieu Sauveur, c’est le même que le Dieu Créateur ! L’être humain a été créé avec la glaise, une terre argileuse. « Adam », en hébreu, ça veut dire le « terreux ». Comment Dieu s’y prend-il pour créer ? Il parle ! Dans les premiers versets de la Bible (Genèse 1,2), voilà ce qu’on lit : « Dieu dit : « que la lumière soit ». Et la lumière fut ». Quand Dieu dit, cela est !

La parole est donc créatrice. Et qu’est-ce qui facilite la parole ? La salive ! Cette fameuse salive, qui est tant redoutée en ce moment, par peur d’un contact, et donc, d’une contamination… cette salive… paradoxalement, qui peut apporter la maladie, Jésus s’en sert pour guérir ! En donnant la vue, il donne la vie !

Puisse notre propre salive transmettre, elle aussi, la vie, avec des paroles vivifiantes et réconfortantes ! Il arrive parfois de dire, au sujet de certaines personnes, qu’elles auraient mieux fait de ravaler leur salive plutôt que de sortir des âneries ! En effet, avec la salive, on peut cracher des paroles sans intérêt ou malveillantes…

En cette période de crise sanitaire où personne ne peut promettre que dans quelques jours le virus aura disparu, gardons la Foi et faisons confiance à Jésus qui est le seul, Lui, à pouvoir nous dire : « Promis, juré… craché… je suis venu vous apporter la lumière de la Vie ! »

Puissions-nous accueillir cette lumière et la demander ardemment pour qu’elle resplendisse aussi dans la nuit des hôpitaux et dans les cœurs enténébrés par l’angoisse et la peur. Amen.

P. Gaël Sachet